Sossusvlei est le lieu incontournable de la Namibie.

Pour être sûr de ne pas passer à côté de ce site magique, nous avons choisi de le découvrir avec l’aide d’un guide.

Et nous en avons été très heureux!

Le réveil est matinal. Nous rejoignons l’accueil du Sossusvlei Lodge, l’hôtel le plus proche de l’entrée du parc.

Une collation avec des biscuits maison et des boissons chaudes (café, chocolat chaud, et thé) nous attend.

Notre guide sonne le départ peu après. Nous montons dans le 4×4, nous attendons les autres passagers, mais non, il n’y a que nous et notre chauffeur guide. Le pied !

Départ en 4x4 pour Sossusvlei

Départ en 4×4 pour Sossusvlei

Nous partons donc pour le parc Sossusvlei pour une route de 60km (d’abord en asphal, puis en terre, puis en sable). La voiture n’est pas fermé et ce début de matinée est frais, il n’est que 5h. Nous supportons sans problème les couvertures sur nos jambes.

Malgré le désert, nous sommes surpris de voir que de grands mammifères vivent ici (chacals et oryx).

En prenant la photo d’oryx ci dessous, nous sommes surpris par ces grands cercles sans végétation. Nous apprendrons par notre guide qu’il s’agit d’un mystère que les scientifiques n’ont pas encore complètement déchiffré (radioactivité, bactérie, …). Ce phénomène est appelé « cercle de fée ».

Oryx et cercle de fée

Oryx et cercle de fée

Nous faisons une petite halte un peu plus loin sur un plateau duquel nous apercevons une ligne d’arbres.

C’est là que notre guide décide de nous expliquer en anglais la formation du désert et des vlei (petit lac temporaire) que nous allons voir par la suite.

Formation du désert du Namib

Le vent est la cause principal de sa création. Tout d’abord, il y a un vent d’est transporte le sable rouge du désert du Kalahari vers la mer.

Ce sable est repoussé par un vent côtier du sud ouest qui se retrouve alors bloquer sur les montagnes au nord. Le sable s’est alors accumulé en dunes, dont les crêtes suivent le sens du vent !

Dans ce décor, une rivière (Tsauchab river) essaie de se frayer un chemin vers la mer.  Elle s’est vu barrer la route pour les dunes, ce qui a formé des vlei (Sossusvlei et Deadvlei) très rarement en eau.

Dune 51 à Sossusvlei

Après ces explications, nous reprenons le chemin et le 4×4 s’arrête devant une dune que notre guide propose de gravir pour nous réchauffer. Le spectacle est de toute beauté.

Dune 51

Dune 51

Bien réchauffés, nous continuons notre chemin pour nous arrêter à proximité de Sossusvlei qui sera vide.

Autour des vlei

Avant de faire le tour du vlei, nous allons petit déjeuner. C’est cool, non ?

Petit déjeuner à l'ombre des arbres

Petit déjeuner à l’ombre des arbres à Sossusvlei

Sans eau, Sossusvlei n’est pas très attrayant. C’est une cuvette d’argile entourée d’arbres. Notre guide aura réussi à nous faire découvrir un habitant caché :

Hiboux à Sossusvlei

Hibou à Sossusvlei

Après notre balade digestive autour de ce vlei, nous repartons pour un autre vlei, beaucoup plus photogénique : Deadvlei.

Dead, oui ! Ce lac est mort. Les dunes l’ont encerclé mais pas détruit. Le mystère est entier.

Deadvlei

Deadvlei

En chemin, notre guide nous aura montré des geckos, des araignées des sables et la capacité incroyable de la végétation à profiter de la moindre goutte d’eau pour suivre.

araignée

Araignée

Effet de l'eau dans le désert

Effet de l’eau dans le désert

 

 

 

 

 

 

 

Après cette dernière découverte, notre guide nous ramène au lodge en début d’après midi.

Notre guide à Sossusvlei

Nous avons fait simple et avons choisi un package au bureau des excursions de Sossusvlei lodge.

Nous dormions à Siesrem Rest Camp qui partage les infrastructures du lodge. Du coup, le prix du petit déjeuner a été déduit de l’excursion, c’est un principe louable, donc j’en parle.

A la fin de l’excursion, le guide nous a photocopié le reçu des droits d’entrée du parc qu’il a payé le matin, pour que nous puissions retourner dans le parc en fin de journée explorer le Siesrem Canyon.

Bilan

A recommander sans hésitation !