Au coeur de la Gaspésie, le parc national de la Gaspésie offre une variété impressionnante de paysages avec plus de 20 sommets au delà de 1000 mètres.

Nous sommes surpris d’apprendre que ce parc est en coeur d’une importante chaine de montagnes (les Appalaches) ayant des prolongements jusqu’en Norvège. Un sentier international de 3100 km le traverse ! Pour en savoir plus, nous allons nous informer au centre de découvertes du parc.

Sur les conseils d’un ranger, nous commençons notre découverte du parc national de la Gaspésie, par une petite promenade (2,6 km AR) vers le lac aux américains nommé ainsi en hommage à deux botanistes américains ayant installé leur camp sur ses rives.

parc de la Gaspésie, lac aux américains

Parc de la Gaspésie, lac aux américains

Pendant que nous profitons du soleil, les enfants s’amusent avec les têtards et les poissons du lac.

Après ce moment de contemplation, nous partons faire l’ascension du mont Ernest-Laforce pour une boucle de 4,5km.

Parc de la Gaspésie, chemin du mont Ernest-Laforce

Parc de la Gaspésie, chemin du mont Ernest-Laforce

Nous scrutons les abords du chemin pour apercevoir un orignal, mais nous faisons chou blanc.

Tant pis ! Nous avions, de toute façon, un autre objectif en prenant de la hauteur : observer une éclipse solaire, visible uniquement en Amérique du Nord !

Parc de la Gaspésie, éclipse partielle du soleil

Parc de la Gaspésie, éclipse partielle du soleil

 

Pendant l’éclipse, un guide du parc, présent au sommet, apporte quelques informations sur les orignaux.

De retour au centre de visites, nous faisons la randonnée du Belvédère de La Lucarne (2,5 km AR). Notre fils comme à son habitude est à la traine. Nous l’attendons tranquillement sur le belvédère quand il se met à crier en courant vers nous, « un orignal, un orignal ! ». Il a toujours eu de la chance, notre bonhomme.

Nous retournons donc sur nos pas, et là …

Parc de la Gaspésie, maman et bébé orignaux

Parc de la Gaspésie, maman et bébé orignaux

Parc de la Gaspésie, bébé orignal

Parc de la Gaspésie, bébé orignal

Nous retenons notre respiration, mais malgré cela, au moindre mouvement, maman orignal redresse l’oreille.

Après avoir bien profité de ce moment privilégié, nous partons sur la pointe des pieds vers la Passerelle des Eaux-Vives et la chute Sainte Anne sur l’autre versant du belvédère de la Lucarne.

Parc de la Gaspésie, vue de la passerelle des eaux vives

Parc de la Gaspésie, vue de la passerelle des eaux vives

Parc de la Gaspésie, cascade Saint Anne

Parc de la Gaspésie, cascade Saint Anne

Et voilà une belle journée qui se termine. Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons sur le site de la Grande Fosse, où des panneaux expliquent l’histoire du tourisme de la pêche. Aujourd’hui, quelques privilégiés viennent encore pêcher le saumon accompagner d’un guide.

Parc de la Gaspésie, pêcheur à Grande-Fosse

Parc de la Gaspésie, pêcheur à Grande-Fosse

Nous irons enfin voir le coucher du soleil sur le lac Cascapédia.

Parc de la Gaspésie, Lac Cascapédia

Parc de la Gaspésie, Lac Cascapédia

C’est les yeux pleins d’étoiles que nous retournons à notre logement au bord du Saint Laurent à Sainte Anne des Monts (Manoir sur Mer).

 

manoir sur mer

Parc national de la Gapésie