Ma fille pour son Noël nous a demandé de faire une virée à Londres.

Je n’ai pas résisté à lui faire ce cadeau, quand Eurostar a fait une promo à 29€ l’aller.

Nous sommes donc partis à deux à Londres un mercredi.

Londres n’étant qu’à une heure trente de Lille, nous étions sur place pour une grosse journée.

Se déplacer à Londres

Ici rien d’original, j’ai pris une Oyster Card à une machine automatique et je l’ai crédité de 10£, c’est le minimum.

Nous n’avons pris qu’une seule carte, les enfants de l’age de ma fille ne paient pas.

Nous nous déplacerons donc en métro et à pied.

Il faut savoir que vous ne serez pas débités de plus que 6,60£(2017) pour une journée, alors prenez le métro dès que possible pour vous déplacer plus vite et vous reposer.

Notre itinéraire à Londres

Ma fille contente de son cadeau a pris les choses en main en empruntant un livre à la bibliothèque pour faire son parcours à Londres.

De mon côté, pour agrémenter la visite, j’ai téléchargé un guide audio sur Izi travel : Urbirun Londres – Highlights

Arrivés à Saint Pancras, nous prenons le métro vers Green Park qui se trouve juste à côté de Buckingham Palace. (Piccadilly line – Station Green Park)

La traversée du parc fait du bien. Cet espace de verdure, après le train et le métro, nous permet de nous aérer.

Des petits écureuils essaient d’éviter l’objectif de mon appareil photo.

Ecureuil à Green Park

Ecureuil à Green Park

Buckingham Palace est calme aujourd’hui, la relève de la garde n’a pas lieu tous les jours en hiver et aujourd’hui est un jour de relâche.

Nous profitons pour faire quelques photos du château, puis nous faisons le tour du

Victoria Memorial

construit au début du XXème siècle en l’honneur de la reine Victoria.

Buckingham Palace

Buckingham Palace

Victoria Memorial

Victoria Memorial

Nous longeons ensuite le palais, et The Royal Mews (les écuries royaux) jusqu’à Victoria Station où nous prendrons le métro pour le musée d’histoire naturelle. (Circle line, South Kensington Station).

Nous avions déjà visité ce musée en 2014, mais l’aile des dinosaures était fermée. Ma fille voulait absolument voir les squelettes.

Depuis notre dernière visite, le musée a acquis des animatronics pour rendre plus vivante cette période de l’histoire de notre planète. C’est tellement réaliste qu’il est écrit avant de rentrer dans la salle du T-rex :

« Attention, scène pouvant choquer les jeunes enfants ».

Nous n’avions prévu de voir que ces dinosaures dans ce musée, mais sur le chemin de sortie, nous découvrons une zone que nous n’avions également pas vue en 2014. Elle se situe près de la sortie qui donne sur Exhibition Road.

Il s’agit de la Red zone qui retrace l’histoire géologique de notre planète et présente les forces qui l’animent (ouragans, nuages, raz de marée, …) Un simulateur de tremblement de terre reproduit le séisme de Kobe.

L’accès à la Red Zone est à lui seul une merveille : un escalator nous amène à la porte d’accès. en passant au centre d’une planète suspendue à 10 mètres de haut.

Red Zone au musée d'histoire naturelle de Londres

Red Zone au musée d’histoire naturelle de Londres

Après cette ultime expérience dans le musée, nos ventres crient famine. Pour ne pas perdre de temps avec les repas, j’avais repéré le subway qui se trouve près de la station de métro Embankment Station. Nous retournons donc au métro, et nous prenons à nouveau la Circle line pour rejoindre notre destination.

Le restaurant ne jouit pas d’une vue agréable, il est sous les voies de Charing Cross Station ! A la belle saison, par contre, vous pouvez manger dans les Victoria Embankment Gardens juste à côté, et là, c’est le bonheur. Côté nourriture, c’est du Subway classique. L’accueil par contre est amicale. Cette chaleur humaine que l’on retrouve à chaque fois ici, nous fait revenir. C’est devenu peu à peu notre cantine londonienne.

Après le repas, vu que nous avons l’Oyster card 😉 , nous reprenons le métro (toujours circle lane, Westminster station), pour nous promener autour du siège du parlement et sa célèbre tour Big Ben. Son surnom viendrait de l’ingénieur qui était en charge de la cloche, un certain Benjamin.

Big Ben, Londres

Big Ben, Londres

La suite du programme, toujours l’oeuvre de ma fille, consistera à se promener le long de la Tamise.

Nous prenons alors le métro (circle lane, Tower Hill Station). Cette station est à proximité de la tour de Londres, et de Tower bridge, deux lieux touristiques de Londres.

Tower Bridge, Londres

Tower Bridge, Londres

Nous traversons le pont pour profiter des vues sur la city avec la Tamise en premier plan.

Le guide audio, nous apprend que les londoniens ont donné des noms aux tours. Sur la photo ci dessous, il y a la rape à fromage, le suppositoire et le talkie-walkie.

La city, Londres

La city, Londres

Nous longeons à pied la tamise, passant devant le HMS Belfast, bateau militaire de la seconde guerre mondiale, que l’on peut visiter.

En poursuivant notre balade, nous passons devant la galerie commerciale Hay’s Galleria. Elle est méconnue des touristes, mais elle n’en demeure pas moins superbe. Il s’agit d’une réhabilitation des anciens quais Hay. Une voute de verre entre les bâtiments a permis de créer une cour couverte, où il est agréable de déjeuner autour d’une extravagante fontaine.

Hay's Galleria

Hay’s Galleria

Nous continuons à remonter la Tamise par les quais, mais nous sommes vite arrêtés par le London Bridge. Nous sommes obligés de le contourner et tant mieux. En effet, en longeant Southwark Cathedral, nous découvrons Borough Market, un marché londonien très agréable. Un petit conseil, prévoyez un peu de monnaie pour acheter, par exemple, votre repas du soir ou un gouter.

Borough Market

Borough Market

Nous poursuivons notre route pour rattraper la Tamise après le pont ferroviaire. En chemin, nous avons trouvé une boutique de fromages neals yard dairy, l’occasion de s’acheter un fromage irlandais ou du Royaume Uni. En fait, on peut acheter de 100g à plus de 10 kg ! C’était très beau à voir.

Magasin de fromages

Magasin de fromages

 

Très vite, nous arrivons devant le Shakespeare’s Globe. Shakespeare utilisa ce théâtre pour ses représentations. Pendant l’une d’elles, le théâtre fut détruit par le feu. Ce que l’on voit aujourd’hui est une reconstruction à l’identique.

Shakespeare's Globe

Shakespeare’s Globe

De cet endroit des quais, nous avons une vue splendide sur la Tamise, le pont du Millennium, construit pour fêter l’an 2000, et la Tate Modern Gallery.

Nous passerons quelques heures dans ce musée atypique. Le bâtiment est issue de la reconversion de l’ancienne centrale électrique de la ville. Les turbines de la salle des machines ont été enlevées, laissant un vide monumental (plus de 150m de long, 35m de haut) que les artistes ont habillement rempli : effets sonores, effets de lumières. L’ambiance « pluie d’orage » est d’un réalisme !

Salle des turbines, Tate Modern

Salle des turbines, Tate Modern

Nous allons dans les salles d’expositions adjacentes. Pas de doute, nous sommes bien dans un musée d’art moderne, même les visiteurs sont modernes !

Oeuvre du Tate Modern

Oeuvre du Tate Modern

 

Visiteurs au Tate Modern

Visiteurs au Tate Modern

L’heure de rejoindre la gare pour le retour approchant, nous traversons le Millennium Bridge pour voir le dôme de la cathédrale Saint Paul de plus près.

Cathédrale Saint Paul

Cathédrale Saint Paul

Nous rejoignons la station de métro la plus proche (Circle line, Blackfriars Station) pour le Subway et nous prenons un petit sandwich pour le retour.

Nous allons à la gare en prenant la Nothern Line jusque King Cross Station.

Voilà, un cadeau de Noël bien sympathique qui restera un joli souvenir père fille.

Que pensez vous de cette journée préparée par ma fille ? Bien, non ?

Carte des temps forts de notre journée londonienne

 

1/9 - Gare Eurostar

2 - Buckingham Palace

3 - Musée d'histoire naturelle

4/8 - Subway

5 - La tour de Londres

6 - Tower Bridge

7 - Tate modern galery et Millennium Bridge